[ Baromètre Simul-retraite 2020 ] 3 mesures de la réforme des retraites

jeudi 19 mars 2020

Conférence de financement, droits familiaux et épargne : ce que les Français pensent de 3 points de tension de la réforme des retraites.

Depuis le début de l'année 2019, simul-retraite.fr décrypte pour vous les principales mesures de la réforme des retraites.

Suite à la mobilisation interprofessionnelle du mois de décembre 2019, nous avons créé un baromètre en février dernier pour connaître VOTRE avis au sujet de la réforme proposée en l'état. 

Avec 500 réponses en moins de 2 heures et 1 250 au total, les français sont inquiets et ont envie de s'exprimer.

Ce baromètre 2020 était l'occasion rêvée d'interroger les sondés sur plusieurs points très contestés de la réforme. Rentrons en détails sur 3 mesures principales de la réforme des retraites.


La conférence de financement des retraites est en cours. Quel type d'effort les français sont-ils prêts à faire ?


La conférence de financement des retraites est en cours.
Elle devait se terminer courant du mois d'Avril. La conférence de financement ainsi que les concertations avec les partenaires sociaux sont reportées en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Le but de cette conférence est pour les syndicats de trouver une solution de remplacement à l'âge pivot transitoire - un système de bonus/malus appliqué d'ici 2027 et ce dans le but d'équilibrer le système de financement des retraites avant l'entrée dans le régime universel par points. 

Pour rappel, cet âge pivot transitoire reste impopulaire auprès des syndicats, notamment auprès de la CFDT.

Voici les 3 options de remplacement à l'âge pivot que les sondés souhaiteraient adopter : 


  • Décaler l'âge légal à 63 ans sans aucune décote par la suite (21 %)
    Contrairement au baromètre simul-retraite.fr de juillet 2019, l'âge légal de 62 ans apparaît moins comme un symbole intouchable. Nous comprenons que les français restent attachés à l'âge légal de départ de 62 ans, mais qu'ils seraient prêts à accepter un recul de l'âge légal en cas d'abandon de l'idée d'une décote (définitive ou temporaire).

  • Favoriser la retraite progressive avec une durée minimum (20 %)

  • Transformer un compte épargne-temps ou de congés payés en points de retraite (17 %)


Les sondé(e)s sont-ils convaincu(e)s par les mesures visant à limiter les inégalités hommes-femmes ?


  • Les nouveaux droits au titre des enfants (maternité et éducation)

    Malgré les dispositions prévues pour limiter la reproduction des inégalités salariales à la retraite, les sondé(e)s ne semblent pas convaincus : seuls 36 % des sondé(e)s se considèrent satisfaits par ces nouveaux droits pour enfants.

    Les femmes sont aussi sceptiques quant à l'efficacité du nouveau modèle (majoration de 5 % par enfant, et ce dès le premier enfant) : seules 32 % des interrogées se disent satisfaites par la mesure proposée.
     
  • La réforme de la pension de réversion

    "Dans le système actuel, le conjoint survivant conserve 55 % ou 60 % de la retraite du conjoint décédé (mais soumis à une condition de ressource). Pensez-vous que le nouveau système est meilleur pour votre cas personnel ou pas ?"

    Le nouveau dispositif ne récolte pas l'avis positif des sondés : quand 25 % se montrent optimistes, 41 % ne pensent pas que le futur système améliorera leur situation.

    S'agissant des femmes, 25 % des interrogées y sont favorables


Les sondés sont-ils favorables à la dynamisation de l'offre des produits d'épargne ?


Plusieurs enseignements à retenir du point de vue de votre épargne : 

  1. Une majorité des sondés souhaiterait épargner plus ou que leur entreprise le fasse pour eux (51 %)

  2. 42 % possèdent un contrat d'assurance-vie

  3. 67 % possèdent un livret A

  4. 43 % ont versé de l'argent sur l'un de ces 2 dispositifs en 2019
    La même part des sondé(e)s précisent ne pas l'avoir fait.

  5. Seuls 35 % prévoient de verser de l'argent sur l'un de ces 2 dispositifs en 2020

  6. Moins de 15 % des sondé(e)s ont bénéficié de la "prime Macron" en 2019
    Parmi ces personnes, 25 % ont utilisé la "prime Macron" pour consommer, 10 % pour épargner sur un livret A ou une assurance-vie, 8,9 % pour rembourser une dette, 8,6 % pour la verser sur un compte courant.





Restez averti de l'actualité de la retraite, en vous inscrivant ICI à la newsletter hebdomadaire simul-retraite.


Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr



;