[ VIDEO ] Réforme des retraites : quelle marge de manœuvre pour le gouvernement ?

mercredi 11 décembre 2019

Valeur du point, âge de départ, les gagnants de la réforme ... quelles sont les idées reçues de la réforme des retraites ?

[ VIDEO - BFM Business ] 

Édouard Philippe a annoncé ce mercredi le projet de réforme des retraites du gouvernement. 
Faites le point sur les éléments les plus incertains : la valeur du point, l'âge de départ, ainsi que les gagnants de la réforme des retraites. Tour d'horizon des idées reçues sur la #RéformeRetraites.

Emmanuel Grimaud, président fondateur de Maximis / simul-retraite.fr, répond avec la journaliste de BFM Caroline Morisseau, aux questions de Guillaume Paul et Karine Vergniol.



"Si le gouvernement lâche autant de lest, est-ce que c'est l'essence même de la réforme qui est remis en cause ?"


"C'est vrai que la clause du grand-père créerait une différence phénoménale entre les personnes qui rentreraient dans le régime universel en 2025 et les régimes spéciaux qui y rentreront dans 40 ans. Avant de parler de ça, il faut quand même faire une petite mise au point. On entend beaucoup dire : "c'est terrible, je vais rentrer dans la réforme, je vais être calculé sur le nouveau système". 

Première chose : si vous avez 42 annuités, l'année ou vous rentrez dans le système universel; vous aurez par exemple, une année calculée dans le nouveau système et 41 annuités calculées dans l'ancien système. Vous n'aurez pas un changement phénoménal du jour au lendemain comme on l'entend beaucoup. La transition de l'ancien vers le nouveau système sera déterminé au prorata de vos périodes passées dans les deux systèmes

Deuxièmement, il y a beaucoup de personnes qui sont gagnantes avec la réforme. Pour toutes les personnes, le rapport Delevoye du mois de Juillet prévoit la suppression de la référence aux trimestres.
Aujourd’hui, il vous manque 20 trimestres, autrement dit 5 années, vous perdez 35 % de votre retraite. Il y a plein de personnes qui pourraient être très favorisées par un calcul dans le nouveau système plutôt que dans l'ancien. Il n'y a pas que des perdants. Il peut y avoir des gagnants, et des gagnants sur des sommes très significatives".

Emmanuel Grimaud



Crédit vidéo : Inside - BFM Business
Lundi 09 Décembre 2019


"Selon vous, les femmes ne seront pas perdantes dans le nouveau système. Y-a-t-il d'autres profils qui ne seront pas perdants dans le nouveau système ?"


"Aujourd'hui, le nombre moyen de régimes des personnes qui partent à la retraite est de 3,6 régimes. 42 années de salariat pour la même entreprise : c'est le monde d'il y a 70 ans qui n'existe plus. 

Donc toutes les personnes qui ont des carrières différentes (ou atypiques) vont gagner dans le nouveau système.

Nous sommes persuadés que les 25 meilleures années sont une protection contre les mauvaises années : c'est en fait le contraire ! Le système de calcul actuel est un amplificateur de baisse !"

Emmanuel Grimaud


"Il y a aussi cette notion de points qui semble très anxiogène pour beaucoup de français. On n'a jamais été payé en points."


"Mais si ! Cela fait 72 ans que le système par point de l'AGIRC-ARRCO existe. Cela fait 72 ans que les partenaires sociaux (CGT, FO notamment) gèrent l'AGIRC. Cela fait 72 ans qu'ils nous expliquent que c'est un très bon système.

Prenez votre relevé, vous allez voir que vous avez, par exemple, 10 000 points. Ce point vaut 1,27 €. Vous pourrez calculer facilement que vous avez 12 700 € de retraite. 

Le point AGIRC n'a jamais baissé. Il n'y a rien de plus simple que le système par points qui existe depuis 70 ans. Essayez de calculer votre retraite CNAV (de base) en annuité, trimestres, salaire annuel moyen brut des 25 meilleures années ... bon courage !

Le système par points existe et la CGT nous a toujours dit que c'était un bon système."

Emmanuel Grimaud


[ LIRE AUSSI ] 

Les 10 nouvelles annonces d'Édouard Philippe à propos de la réforme des retraites : décryptage des principales mesures.

Le résultat des concertations avec les partenaires sociaux et les citoyens

Idée reçue : la prise en compte des 25 meilleures années ne protège pas le montant de votre pension


"Peut-on garantir que le point ne baissera pas ?"


"Le point n'a jamais baissé; mais il n'a pas toujours augmenté autant que l'inflation. On compare souvent ce système à point au système suédois.
Dans le système suédois en comptes notionnels*, le point peut baisser. Mais ni le gouvernement, ni Jean-Paul Delevoye n'ont fait le choix des comptes notionnels. On a fait le choix d'un point qui n'a jamais baissé en 70 ans (avec l'AGIRC-ARRCO). Il n'y a pas de raison qu'il baisse à l'avenir."

Emmanuel Grimaud


* comptes notionnels : soit un régime de retraite où la valeur du point varie selon l'évolution de l'espérance de vie.
L'espérance de vie impacterait, dans le régime par points proposé par Jean-Paul Delevoye, l'âge d'équilibre de 64 ans.
Une espérance de vie n'impacterait donc pas la valeur du point, mais résulterait d'un recul de cet âge d'équilibre. 


Un recul de l'âge de départ 

"L'âge augmente mécaniquement, parce que la réforme Woerth a fait passer [l'âge légal de départ] de 60 à 62 ans. Vous noterez que c'était il y a 9 ans, ce n'est pas si vieux que ça. Il n'y a plus grand monde aujourd'hui qui demande le retour de la retraite à 60 ans. L'âge à 62 ans dont personne ne voulait à l'époque est complètement passé dans les mœurs.

C'est vrai que les Français sont sensibles à la question de l'âge légal de départ, mais dans le même temps 60 % d'entre eux souhaitent faire un cumul emploi-retraite et continuer à travailler. Travailler différemment, travailler moins, travailler sur un autre rythme, en cumulant sa retraite ... La réforme Touraine a déjà prévu de rallonger la durée de cotisation jusqu'à 43 annuités. Pour moi la question de l'âge est un phénomène naturel sur lequel il n'y a pas vraiment de questions à se poser aujourd'hui. Renvoyer la question de l'âge à plus tard est une bonne solution."

Emmanuel Grimaud


Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr




;