Top 6 des conseils pour optimiser votre retraite

jeudi 17 octobre 2019

Les meilleurs moyens et les moments les plus opportuns pour faire évoluer votre future pension de retraite

Devez-vous prévoir un complément de retraite qui vous permettrait de ne pas vous restreindre au moment où vous pourrez enfin profiter de la vie ? Vérifiez vos droits à la retraite pour le savoir.

Faites le rapport entre la pension nette et votre dernier salaire net. 

Le résultat correspondra au taux de remplacement, c'est-à-dire au pourcentage de votre revenu d'activité que vous conserverez au moment de votre départ à la retraite. Si dans la fonction publique, il n'est pas appelé à trop varier, celui du secteur privé est sur une pente déclinante (source : COR).

D'où l'intérêt de prévoir un revenu complémentaire.


1 - Partagez les avantages familiaux entre conjoints


Majoration de la durée d'assurance

Jusqu'en 2010, la mère de famille bénéficiait pour chaque enfant de

  • 4 trimestres au titre de la maternité ou de l'adoption

  • 4 trimestres au titre de l'éducation

La mère de famille pouvait donc jusque 2010, bénéficier de 8 trimestres assimilés par enfant élevé.

A partir de cette date, le père de famille peut bénéficier des trimestres pour éducation. La demande se fait à l'amiable entre les parents dans les 6 mois suivant le 4ème anniversaire de l'enfant.
Ainsi le couple peut partager équitablement la bonification, chacun rajoutant 4 trimestres à son compte. Dans les faits, il est recommandé que ce soit celui des deux parents qui présente un relevé de carrière le moins complet qui prenne ces avantages familiaux à son actif.


Majoration du montant de la pension

Le rapport Delevoye prévoit que dans la future réforme des retraites, les parents puissent choisir lequel bénéficiera des majorations pour enfants sur le montant de la pension. 
Dans ce cas, nous vous conseillons de faire bénéficier des majorations à celui des deux parents qui aura la pension la plus élevé. En effet, si vous pouvez profiter d'une majoration de 10 % sur votre retraite, il est plus intéressant pour le couple, de gagner 10 % sur une pension de 2 000 € que sur une pension de 900 €.

[ Infographie ] La majoration sur le montant de la pension avant / après la réforme des retraites

Le point complet sur les majorations pour enfant(s) avant / après la réforme des retraites



2 - User des plans d'épargne retraite proposés par votre employeur


Un tiers des entreprises qui ont un effectif supérieur à 10 salariés et environ 40 % de celles qui en comptent plus de 200, leur proposent un plan d'épargne retraite (PER). Qu'il s'agisse du contrat d'un "Article 39", d'un "Article 83" ou d'un plan collectif "PERCO", tous sont potentiellement intéressants pour la situation financière du salarié.

Depuis le 1er octobre 2019, le nouveau PER est disponible ! Quels sont les avantages du PER ?



3 - Ouvrir un PERP pour faire baisser vos montants d'impôts


Ouvrir un Plan d'Epargne de Retraite Populaire (PERP) permet de déduire les sommes investies de votre imposition à hauteur de 10 % des revenus nets de l'année N-1 et de constituer une épargne.

Vous pouvez compléter cette option en investissant le montant de l'économie d'impôt, augmentant de fait le volume de votre épargne. Tous avantages confondus, celle-ci peut plus que doubler sur une période de deux décennies. 




4 - Rachat de trimestres


Si vous ne pouvez pas prendre votre retraite à l'âge légal parce qu'il vous manque des trimestres, vous pouvez procéder au rachat de ceux-ci (d'un à douze trimestres).

Le rachat de trimestres vous permettra de percevoir vos pensions à taux plein, ou de minimiser l'impact de la décote sur votre retraite de base et celui des minorations sur les retraites complémentaires. De plus, les sommes utilisées pour le rachat de trimestres sont déductibles de votre revenu imposable dans leur intégralité.

Plus d'informations sur le rachat de trimestres 

Le coût du rachat de trimestres en 2019


Le rachat de trimestres est-il un bon plan ? 
Crédits vidéo : Rédaction de France Télévisions 
Chiffres fournis par Maximis / Simul-retraite.fr


5 - Retraite progressive et cumul emploi-retraite


La retraite progressive

Si vous souhaitez travailler à temps partiel durant quelques années supplémentaires tout en bénéficiant d'une partie de votre retraite et en continuant à acquérir des droits, optez pour la retraite progressive. Cet avantage est proposé aux plus de 60 ans qui ont au moins cotisé 150 trimestres.

Le décryptage complet de la retraite progressive

Téléchargez ici le formulaire de demande de retraite progressive


Le cumul emploi-retraite

Vous pouvez aussi choisir de cumuler votre emploi et votre retraite. C'est à dire que vous pouvez reprendre une vie active rémunérée après avoir fait valoir vos droits à la retraite. Si les cotisations associées à vos nouveaux revenus d'activité ne vous donneront aucun nouvel avantage, le montant cumulé des deux ressources n'est pas plafonné en cas de liquidation à taux plein. 

Explication détaillée du dispositif avec des exemples chiffrés


6 - Convertir votre capital en rente viagère


Dans le cadre du nouveau PER, vous pouvez choisir deux modalités de sortie des sommes investies : 

  1. en rente (versements réguliers tout au long de la vie)

  2. en capital (en un seul versement ou fractionné)


Les fonds pourront être débloqués de façon anticipée avant la retraite pour par exemple acheter sa résidence principale.

Plus d'informations sur le nouveau PER


 

Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr



;