La fiscalité du nouveau PER

lundi 11 novembre 2019

Un point sur les versements volontaires

Il y a quelques semaines, nous vous avions décrit le PER, présenté ses principaux avantages ... Simul-retraite.fr vous délivre désormais les aspects fiscaux de ce nouveau dispositif d'épargne retraite !


Petit rappel : qu'est-ce que le PER ?

Le PER est la dénomination générique de tous les dispositifs d'épargne retraite auxquels vous pouvez prétendre et qui partagent désormais le même cadre : modalités de transfert, de sortie et de fiscalité applicable.

Désormais, l'épargne que vous accumulerez sur chaque dispositif sera intégralement transférable d'un dispositif à l'autre.

Aussi, l'alimentation de votre épargne peut résulter de trois canaux :

  1. Les versements obligatoires
  2. Les versements volontaires
  3. Les versements issus de l'épargne salariale

Enfin, vous pourrez liquider vos droits au plus tôt au moment de la liquidation d'une pension de retraite ou au moment de l'atteinte de l'âge légal de départ à la retraite selon deux modalités différentes. 


Sous quelle forme pouvez-vous liquider vos droits ?

Vous pouvez décider de liquider vos droits constitués sous forme de capital ou de rente viagère.

Le capital consiste à obtenir un versement unique ou de manière fractionnée. La rente viagère consiste à bénéficier d'un versement régulier d'un montant déterminé tout au long de la vie. 

Si votre objectif est de financer un gros projet, nous vous conseillons d'opter pour une sortie en capital. En revanche, si vous préférez vous assurer un revenu régulier durant toute la durée de votre retraite, la rente viagère se révèlera plus judicieuse.

Attention : la renonciation au capital est irrévocable !


Quelle sera la fiscalité des versements volontaires selon le choix de sortie ?

Sur ce point, nous nous concentrons effectivement sur la fiscalité des versements volontaires (déductibles de l'assiette de l'impôt sur le revenu). Simul-retraite.fr vous délivrera la suite de la "saga" fiscale dans les semaines à venir. 

Si vous optez pour la sortie en capital

A l'échéance, ou en cas de déblocage anticipé (sauf pour le cas d'acquisition d'une résidence principale), le montant du capital correspondant aux sommes que vous aurez investies sera soumis à l'impôt sur le revenu au barème progressif, et les plus-values seront soumises à la flat tax (30%).

Si vous optez pour la sortie en rente viagère

Les sommes seront soumises à prélèvements sociaux (CSG, CRDS) comme une pension obligatoire et à l'impôt sur le revenu après application d'un abattement de 10% sur votre base imposable.


[ LIRE AUSSI ]

Les avantages du nouveau Plan d'Épargne Retraite (PER)

[ VIDEO ] Epargne retraite : les conseils avisés d'Emmanuel Grimaud

Le PER individuel - PERin 

PER : La fiscalité des versements volontaires

Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr




;