Épargne salariale : les primes du partage du profit en augmentation

mardi 5 novembre 2019

Qui sont les principaux gagnants ?

L'épargne salariale a atteint en 2018 une somme record : près de 5,4 milliards d'euros.

Qu'apprend-t-on grâce au dernier baromètre du groupe ERES ? 
Tour d'horizon. 


Primes : qui a été gagnant en 2018 ?


Épargne salariale : 4 137 € en moyenne pour les salariés.


En 2018, les 120 plus grosses entreprises cotées en bourse (SBF120) ont versé un montant record de primes de partage du profit : près de 5,4 milliards d'euros ! Un dispositif est particulièrement plébiscité. L'intéressement représente plus de la moitié (54%) des sommes versées

Les résultats du baromètre ERES nous précisent le succès de l'intéressement :

  1. La prime moyenne d'intéressement s'est élevée à 2 543 € en 2018, un niveau record depuis 2014
  2. L'abondement moyen connaît une forte hausse de plus de 26 % depuis 2014
  3. L'intéressement moyen par salarié dans le SBF120 a atteint un pic en 2018

Source : Eres-group.com

Et pour cause, l'intéressement profite, depuis le 1er janvier 2019, "d'un forfait social à 0% pour les entreprises de moins de 250 salariés" (ERES).
Vous pouvez demander à votre employeur si vous pouvez profiter de ce type de dispositifs. 


Crédits vidéo : Rédacteur de France Télévisions
JT de France 2 - 20H - 04 Novembre 2019.


Qui sont les principaux bénéficiaires de ces sommes records ?


Selon le secteur

Selon le baromètre ERES, trois secteurs sont particulièrement gagnants :

  1. Le luxe
    Les salariés du secteur ont perçu en moyenne 9 034 € de primes annuelles.

  2. L'agroalimentaire 
    Les salariés du secteur ont perçu en moyenne 6 883 € de primes annuelles.

  3. L'industrie
    Les salariés du secteur ont perçu en moyenne 5 559 € de primes annuelles.

Si le niveau moyen des primes reversées est de 4 137 €, l'écart entre les secteurs à succès et la moyenne nationale apparaît important. 


Selon la taille de l'entreprise

  1. Les entreprises de plus de 1 000 salariés 
    Plus de 86 % des salariés des grandes entreprises percevaient, en 2018, une forme d'épargne salariale.

  2. Les entreprises de moins de 10 salariés.
    Seuls 11 % des employés des petites structures percevaient une forme d'épargne salariale.

Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr




;