Retraite de base et complémentaires : quelle revalorisation pour votre pension ?

vendredi 11 octobre 2019

Qui est concerné ? Quel montant de pension allez-vous percevoir ?

Comment vos pensions de retraite vont-elles être revalorisées ?

Un point sur l'augmentation de votre 

  • retraite de base

  • retraite complémentaire Agirc-Arrco


Réindexation sur l'inflation des pensions des retraités les plus modestes



Il faut savoir que la décision d'augmenter les retraites est prise par 

  • le gouvernement et l'Assemblée Nationale pour la retraite de base (CNAV, CRAM, CARSAT ...) : entre 1 % et 0,3 % selon le montant de votre retraite

  • les partenaires sociaux pour les complémentaires Agirc-Arrco : 1 %


1/ La revalorisation de votre retraite de base


Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) prévoit de ré-indexer sur l'inflation les pensions de base des retraités les plus modestes.

Quel type de pension de base est concerné par la réindexation au 1er janvier 2020 ?

Les pensions inférieures à un seuil fixé à 2 000 € seront revalorisées de 1 %.
Les pensions supérieures à ce seuil seront revalorisées de 0,3 %.

L'INSEE prévoit pour l'année 2019 une augmentation des prix de 1 % (hors prix tabac).

Quelques précisions sur le mode d'indexation de votre pension : 

  • Pour déterminer ce seuil de 2 000 €, sont prises en compte les pensions brutes de base et complémentaires. 

  • Les revenus de chaque personne du couple sont pris en compte indépendamment 
    Par exemple, Guillaume perçoit une retraite de 1 000 €. Il connaîtra une revalorisation de 1 %. 
    Sa compagne Alexia perçoit une pension globale de 2 500 €. Sa pension de base sera revalorisée de 0,3 %.




2/ Revalorisation AGIRC-ARRCO au 1er novembre 2019


La retraites complémentaires Agirc-Arrco seront revalorisées au 1er novembre 2019 de 1 %, soit l'inflation attendue cette année (hors prix du tabac).

Cette augmentation est plus intéressante que les années précédentes, où les pensions complémentaires étaient revalorisées en-deçà du taux d'inflation (à peine 0,6 % en 2018 pour un taux d'inflation de 1,8 %). 

Les retraites complémentaires Agirc-Arrco seront indexées sur l'inflation de 2019 à 2022.


Quel sera l'augmentation de la valeur d'achat du point ? 

La valeur d'achat du point sera revalorisée de 2 % au 1er janvier 2020.

La valeur d'achat vous permet de déterminer combien de points vous pourrez acquérir grâce à vos cotisations.
Plus la valeur d'achat augmente, moins vous avez de points avec les mêmes cotisations.



En conclusion :

"Le rendement, soit le rapport entre la valeur de service et d'achat du point continue de baisser. Il passe de 5,99% en 2018 à 5,81 % en 2019.

Conséquence : les salariés du privé devront cotiser plus pour percevoir un même niveau de pension lorsqu'ils seront à la retraite".

Source : Capital.fr 


Attention à "l'effet de seuil" ! 

Qu'est-ce que l'effet de seuil ? 

Les modèles économiques se basant sur des seuils peuvent produire des disparités de traitement selon qu'on se situe tout juste au-dessus ou en-dessous du seuil. Selon la situation d'un assuré proche du seuil, il pourrait être gagnant ou perdant. Ce n'est toujours pas assez clair ? 

Prenons un exemple.

  • Thierry perçoit une pension globale de 1 995 €. Il est en-dessous du seuil. 

    Sa pension de base est aujourd'hui de 1 100 €. Sa pension de base sera, au 1er janvier 2020 de 1 111 € (+ 1%).
    Sa pension complémentaire est aujourd'hui de 895 €. Revalorisée de 1 %, sa complémentaire sera de 904 €.

    Au total, Thierry percevra une augmentation du montant global de ses pensions de 20 € par mois (240 euros par an) soit une pension de 2 015 € en 2020.
    Voir le tableau "exemple 1" ci-dessous.


  • Marc perçoit une pension globale de 2 015 €. Il est au-dessus du seuil. 

    Sa pension de base est aujourd'hui de 1 250 €. Sa pension de base sera, au 1er janvier 2020 de 1 254 € (+ 0,3%).
    Sa pension complémentaire est aujourd'hui de 765 €. Revalorisée de 1 %, sa complémentaire sera de 773 €.

    Au total, Marc percevra une augmentation du montant global de ses pensions de 11 € (137 euros par an) soit une pension de 2 026 € en 2020.
    Voir le tableau "exemple 2" ci-dessous.


Malgré deux montants de pensions proches en 2019, l'augmentation de la pension de Thierry en 2020 sera presque le double de celle de Marc.

En effet, Marc percevra une augmentation de 11 € par mois (137 € annuelle) alors que la pension de Thierry sera revalorisée de 20 € (239 € annuelle).



Exemple 1 : calcul de la pension globale de Thierry
avec une revalorisation de 1% de la retraite de base et 1 % sur la complémentaire.


Exemple 2 : calcul de la pension globale de Marc
avec une revalorisation de 0,3% de la retraite de base et 1 % sur la complémentaire.


Alors, comment éviter les effets de seuil ?


Pour limiter les effets de seuil qui auraient pu avoir pour effet de permettre à une personne en-dessous du seuil (ex : 1 995 € par mois) d'avoir après revalorisation, une retraite en 2020 supérieure à une personne au dessus du seuil (ex : 2 005 € par mois).

Autrement dit, la retraite de 1 995 € deviendrait supérieure à la retraite de 2 004 € après revalorisation.
Le gouvernement propose un lissage de la revalorisation pour les retraites comprises entre 2 000 € et 2 014 € par mois.


Selon le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2020, cinq niveaux de revalorisation seront appliqués.

Ces 5 niveaux de revalorisation permettront d'éviter des situations similaires au cas de Marie et Sylvie.

Par exemple, si vous gagnez entre 2 000 et 2 008 €, votre pension sera revalorisée de 0,8 %. 





Les autres mesures prévues dans le projet de loi de financement 2020 de la Sécurité sociale


Le projet de loi prévoit deux mesures fiscales qui impacteraient les retraités : 

  • Une réduction de 5 milliards d'euros de l'impôt sur le revenu. 
    La première tranche imposable est ramenée de 14 % à 11 % et le reste du barème est ajusté afin de concentrer les gains de la mesure sur les contribuables les plus modestes. 
    Les ménages relevant des taux d'imposition les plus élevés (41 % et 45 %) ne sont pas concernés.

  • La suppression intégrale de la taxe d'habitation pour 80 % des foyers fiscaux. 
    Pour les 20 % de foyers restants, la suppression s'échelonnera de 2021 à 2023.


Quelques précisions techniques supplémentaires sur les mesures du projet de loi de financement 2020 de la Sécurité sociale (PLFSS)

  • Le régime d'étalement des indemnités de départ à la retraite serait supprimé à compter de 2020

  • Reconduction de la prime exceptionnelle du pouvoir d'achat de 1 000 €, exonérée de cotisations et impôts (conditionnée à l'existence d'un accord d'intéressement)

  • Non-compensation par le budget de l'État des pertes de recettes dues à l'exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et à la création du taux de CSG intermédiaire à 6,6 % 

  • Modification de l'aide à la création et à la reprise d'entreprise (ACRE) afin de le recentrer sur les créateurs et repreneurs d'entreprise donnant lieu à une nouvelle activité économique. Aussi, la suppression de la possibilité de prolonger le bénéfice de l'ACRE au-delà de 12 mois quand l'entreprise créée est une microentreprise. 


 

Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr



;