[ Réforme des retraites ] Militaires : comment sera calculée votre future pension de retraite ?

mercredi 9 octobre 2019

L'impact de la future réforme des retraites sur les pensions des militaires

Dans son programme électoral, le candidat Emmanuel Macron militait pour l'instauration d'un système de retraite basé sur le principe "1 € cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé".

L'idée est de garantir les mêmes droits pour toutes les couches de la population, régimes spéciaux et professions libérales compris.

Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire aux retraites laisse entendre que les militaires devraient garder leurs avantages dans le cadre de la réforme des retraites qui se prépare. Faisons le point. 


Qui est concerné ? 


Les principaux concernés sont donc les militaires nés après le 1er janvier 1963 : la Marine nationale, l'Armée de terre, l'Armée de l'air, et les gendarmes.

Pour les autres, rien ne change !


Quel âge de départ à la retraite après 2025 ?


Les difficultés du métier de militaire étant prises en compte, les avantages actuels devraient être maintenus.

Ainsi, les militaires du rang et les sous-officiers, le droit au départ à la retraite serait toujours ouvert à compter de 17 années de service.
Avec la réforme, une décote serait appliquée pour tout départ avant les 19,5 années de service.


"Le maintien de forces armées opérationnelles comporte un impératif de jeunesse des effectifs militaires. Les retraites des militaires ont par conséquent aujourd'hui des règles spécifiques qui ouvrent des droits à un départ précoce à la retraite, permettant un renouvellement permanent des effectifs"

Rapport Delevoye


Concernant les officiers, le "droit à une retraite immédiate sera maintenu dans les conditions actuelles de durée de service".

  • Pour les officiers dont la limite d'âge est inférieure à 57 ans, une décote serait appliquée pour les départs avant les 29,5 années de service

  • Pour les officiers dont la limite d'âge se situe entre 57 et 62 ans, un âge du taux plein serait fixé autour de l'âge moyen de départ pour ces catégories de militaires 

  • Pour ceux dont la limite d'âge se situe au-delà de 62 ans, l'âge du taux plein sera le même que pour l'ensemble des assurés
    Ils subiraient une décote pour un départ avant l'âge d'équilibre de 64 ans, et bénéficieraient d'une surcote après 64 ans.

Précision : la limite d'âge se définit comme l'âge à partir duquel les militaires ne sont plus autorisés à occuper leur position. 


Vous pouvez donc percevoir votre pension de retraite au titre de votre activité de militaire, tout en cumulant éventuellement les revenus de votre nouvel emploi si vous le souhaitez. Plus d'informations sur le cumul emploi-retraite !


Le calcul de la retraite des militaires dans le système actuel 




  • Le taux plein est en effet fixé à 75 % comme pour le reste des fonctionnaires.

  • Le solde brut indiciaire est la rémunération perçue dans les 6 derniers mois de service avant le départ à la retraite. 

  • La décote diminuerait le taux plein de 1,25 % par trimestre manquant (dans la limite de 20 trimestres).



Ce qui change pour la retraite des militaires en 2025 


Sur la base du futur système universel, le calcul de la pension des militaires serait basé sur les points acquis.

  1. Les militaires ne valideraient plus des trimestres, mais leur rémunération leur attribuerait des points. Ceux-ci multipliés par la valeur du service fixée par l'administration fiscale permettrait de calculer le montant de la retraite. Selon le rapport Delevoye, la valeur du point serait la même pour tous les assurés, avec un taux de rendement de 5,5 % à l'âge d'équilibre de 64 ans. 

    Quelques exemples chiffrés sur le calcul des pensions avec le taux de rendement de 5,5 %.

  2. Le rapport prévoit une attribution spéciale de points au titre de la dangerosité du métier :


"[Les militaires] bénéficieront de points spécifiques dans des situations qui seront définies en étroite concertation avec le ministère des Armées.

Tout comme pour les fonctionnaires occupant des fonctions régaliennes, un objectif de maintien des niveaux globaux actuels de retraite sera poursuivi avec, le cas échéant, un mécanisme de sur-cotisation de l'employeur".

Rapport Delevoye


Alors, comment sera calculer votre future retraite ?
Découvrez notre décryptage du calcul des pensions sur la base du rapport Delevoye.



 

Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr



;