Réforme des retraites, ce qui nous attend

mercredi 10 octobre 2018

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, la réforme du système de retraite a été enclenchée. Même si la version définitive n’est attendue que pour fin 2019, les grandes lignes se dessinent.


Le calendrier

Les rennes du projet ont été confiées à Jean Paul Delevoye, nommé haut-commissaire à la réforme des retraites auprès d’Agnès Buzyn, notre ministre des Solidarités et de la Santé. Il a notamment pour mission d’organiser les consultations qui auront cours jusqu’à la fin de l’année ainsi que la rédaction du projet de loi qui devrait arriver devant l’hémicycle fin 2019.

 

Qui sera concerné ?

La réforme ne devrait concerner que ceux qui partiraient en retraite à compter de 2025 selon les dires de Jean-Paul Delevoye à l’occasion d’un colloque au Sénat. Toutefois, rien de définitif, il faudra attendre 2019 pour être fixé.

 

Un système voulu universel et par points

Aujourd’hui, notre système comporte 42 régimes avec autant de règles différentes. Le gouvernement souhaite mettre en place un système universel par points dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous. La notion de trimestres pourrait donc être en passe de disparaître.

Pour autant, certaines spécificités des régimes seront maintenues afin de prendre en compte les situations individuelles. La situation des indépendants est évoquée et notamment leur taux de cotisation. Les droits seront alors adaptés à ce qui aura été versé.

 

Un système qui resterait par répartition

Notre système de retraite est historiquement un système « par répartition » dans lequel les actifs paient pour les actuels retraités. Ce système s’oppose à la retraite dite « par capitalisation » dans lequel les retraités paient pour leurs propres pensions futures. Ce mode de fonctionnement basé sur la solidarité intergénérations ne devrait pas être remis en cause.

 

L’âge légal de la retraite à 62 ans serait maintenu

Rien d’officiel toujours mais quelques informations sont distillées au compte goûte dans la presse. Aux dernières nouvelles, Jean-Paul Delevoye ne souhaite pas toucher à l’âge légal de départ à la retraite qui est aujourd’hui de 62 ans.

 

Maintien et renforcement des dispositifs de solidarité

Le gouvernement a annoncé vouloir maintenir ces dispositifs afin de compenser par la solidarité des accidents de vie ou de carrière. Ils auront toutefois vocation à être revus et adaptés aux évolutions de notre société et du marché du travail.

Si les grandes lignes se dessinent, les détails sont encore flous. On vous donne donc rendez-vous tout au long des mois prochains.

 

Ne ratez aucune actualité, inscrivez-vous dés maintenant à notre newsletter. C'est gratuit.

 

A lire également :

La future réforme des retraites encore décalée

Info / Intox ? La future Réforme prévoit un départ à la retraite à 63 ans

 

Ecrit par la rédaction de Simul-retraite.fr





découvrez nos services

Offre Confort

95 €

  • Un conseiller spécialisé vous est attribué
  • Il vous contacte par email et s’occupe de tout
  • Les résultats de votre simulation retraite sont garantis 15 jours
EN SAVOIR PLUS
;