Comment gérer son PEA ?

mercredi 25 février 2015

Aujourd’hui, avec un rendement en baisse pour l’assurance-vie et stagnant pour le Livret A, le placement actions est le placement le plus rentable à long terme. De cette manière, le PEA est devenu le moyen le plus simple d’investir en Bourse.

Des avantages et des inconvénients

Tout d’abord, il faut savoir que le Plan Epargne Actions permet une exonération d’impôt sur les dividendes et les plus-values. Contrairement à un compte-titre, il est donc possible d’acheter et de vendre des parts, sans ne subir aucune imposition.

Contrainte majeure du PEA : Les versements doivent être maintenus sur le plan pour une durée minimum de 5 ans après son ouverture. En cas de retrait anticipé, vous serez imposé sur la totalité à hauteur de :

-38% pour un retrait avant 2 ans, prélèvements sociaux inclus.

-34,5% pour un retrait compris entre 2 et 5 ans, prélèvements sociaux inclus.

Le délai de 5 ans passé, vous pourrez faire des retraits comme bon vous semble, en toute exonération ! Vous n’aurez à payer que les prélèvements sociaux, s’élevant à 15,5%.

Rappelez-vous surtout qu’un PEA implique un suivi régulier de votre part. Ne laissez pas vos fonds fluctuer comme bon leur semblent, et effectuez des arbitrages réguliers. Sans cela, les changements dans la conjoncture économique pourraient porter fortement préjudice à votre portefeuille.

Faites des placements responsables, et même en cas de plus-values, fixez vous un seuil de gain, à partir duquel vous arbitrerez votre fonds. Sa performance n’augmentera pas à l’infini !


Quel type de fonds pour un portefeuille dynamique mais sécurisé ?

Tout d’abord, il est inutile de créer un portefeuille composé uniquement de valeurs risquées.

Rappelez-vous que vous n’êtes pas contraints d’investir exclusivement sur des actions. Le PEA est ouvert à d’autres formes de placements, tels que :

- Les actions françaises cotées et non cotées
- Les SICAV gérées en France
- Les FCP gérés en France risquées ou non
- Les actions européennes - Les parts de SARL

Pour constituer votre portefeuille, jouez entre l’équilibre et la diversification.
L’année 2015 devrait permettre un cadre plus favorable aux actions européennes, notamment de par l’affaiblissement de l’euro face au dollar, mais aussi grâce à la baisse du prix du pétrole.

Afin de limiter les risques, concentrez-vous sur des valeurs assurant croissance et visibilité !

Pour booster votre portefeuille, privilégiez les actions en direct, qui affichent généralement de fortes fluctuations. Attention, n’abusez pas de celles-ci, car elles peuvent subir des mouvements brusques, dans le vert comme dans le rouge.

Rappelez-vous qu’il n’y a rien de pire pour la pérennité de votre portefeuille que de le constituer uniquement de valeurs spéculatives.

Afin d’équilibrer le risque des actions de votre portefeuille, choisissez au moins un fonds dit «protégé». Ce type de fonds dispose de différentes déclinaisons selon votre profil : prudent, défensif, dynamique ou offensif. Il s’agit là de fonds mélangeant des actions et des obligations, afin de préserver votre capital tout en atteignant une performance annuelle moyenne de près de 5%.

Vous pouvez également diversifier votre portefeuille grâce à des fonds internationaux, au travers de trackers, disposant de frais très bas.

Enfin, n’oubliez pas le compte-espèce de votre PEA. Etant donné que les Sicav monétaires produisent de très faibles performances, notamment après déduction des frais de gestion, sécurisez votre PEA en laissant des liquidités dans le compte-espèces, permettant d’être utilisées sur votre compte-titre lorsque des opportunités ponctuelles se présentent.


Ecrit par la





découvrez nos services

Offre Confort

95 €

  • Un conseiller spécialisé vous est attribué
  • Il vous contacte par email et s’occupe de tout
  • Les résultats de votre simulation retraite sont garantis 15 jours
EN SAVOIR PLUS